Actualites-web - Le site Btob

Le CUI de Pôle Emploi, l'essentiel à retenir

Le CUI – contrat unique d'insertion – est un contrat associant formation et travail rémunéré. Il existe deux types de CUI : le contrat d'initiative à l'emploi dans le secteur privé industriel et commercial – CUI-CIE – et le contrat d'accompagnement dans l'emploi dans le secteur public et associatif – CUI-CAE. Le CUI peut être prescrit, entre autres, par Pôle emploi.

Qui peut signer un CUI ?

Le contrat unique d'insertion est destiné aux personnes reconnues comme désavantagées dans l'insertion professionnelle. Parmi les personnes prioritaires, nous pouvons compter  :

  • celles qui bénéficient de certaines allocations, comme le RSA, l'allocation de solidarité spécifique l'allocation aux adultes handicapés...
  • les jeunes suivis par une mission locale, engagés dans un contrat d'insertion dans la vie sociale.

Quelles démarches pour le CUI ?

Les personnes souhaitant bénéficier d'un CUI doivent être en lien avec un professionnel qui assure leur insertion. C'est là que Pôle emploi peut intervenir. En effet, par professionnel, on entend référent Pôle emploi, référent RSA, référent de mission locale ou encore référent de maison départementale des personnes handicapées.

La nature du CUI

Le CUI peut être à durée déterminée ou à durée indéterminée. À durée déterminée, le contrat peut durer de 6 mois à 2 ans – avec renouvellements. Il peut s'étendre jusqu'à 5 ans si l'employé a au moins 50 ans, s'il bénéficiait d'une allocation au moment de l'embauche, s'il termine une formation ou s'il est reconnu travailleur handicapé. Quel que soit le type de CUI, la durée minimum de travail est de 20 heures hebdomadaires. En réalité, le salarié travaille généralement autour de 30 heures par semaine.

Quant à la rémunération, elle peut atteindre 47% du SMIC pour les CUI-CIE et 95% du SMIC pour les CUI-CAE. Dans les faits, elle se situe plutôt  entre 30 et 70% du SMIC.

Comme nous l'avons précédemment évoqué, le CUI comporte une partie de formation. En effet, le salarié, durant son contrat, doit avoir accès aux formations qui lui permettront d'acquérir des compétences dans son domaine professionnel.

À savoir : dans le cadre d'un CUI-CAE, le salarié a le droit à des périodes d'immersion dans des entreprises privées, jamais plus d'un mois à la fois et 25% de la durée totale du contrat. Enfin, le bénéficiaire du CUI peut suspendre son contrat pour saisir une opportunité professionnelle ou pour faire une période d'essai débouchant sur un CDD ou un CDI dans une autre entreprise.

Donnez une note à cet article
(0 Votes)
  • Écrit par 

Copyright Actualites-web.com 2012

Top Desktop version