Actualites-web - Le site Btob

Les revenus de l'auto-entrepreneur

Les revenus d’un auto-entrepreneur sont calculés par rapport à son chiffre d’affaire. La difficulté pour l’auto-entrepreneur est qu’il n’existe pas de séparation entre le patrimoine privé et le patrimoine professionnel, les deux étant « mélangés », l’un servant à l’autre et inversement.

L’auto-entreprenariat a bénéficié de beaucoup de publicité lors de la création de ce statut bien particulier. Aujourd’hui, l’attrait est toujours bien présent du fait de la facilité de création et de gestion. Cependant, le bilan n’est pas très positif car à l’heure actuelle, peu d’auto-entrepreneur exerçant une activité professionnelle peuvent dégager un salaire leur permettant de vivre de l’activité déclarée.

La gestion

La gestion comptable est réduite au minimum pourrait-on dire. Avec un principe qui en fait l’argument principal : les charges sont payées uniquement sur le chiffre d’affaire et non sur des bases forfaitaires comme cela se passe pour une société commerciale. L’auto-entrepreneur peut également réaliser lui-même sa comptabilité, nul besoin de faire appel à un cabinet d’expertise comptable. Il lui est cependant conseillé de séparer les comptes bancaires pour une meilleure appréciation de la gestion de l’auto-entreprise.

Les revenus

Les revenus de l’auto-entrepreneur correspondent au chiffre d’affaire déclaré diminués des charges. Ces charges sont fonction directe du type d’activités (achat/vente de marchandise, prestation de service, …) Les revenus de l’auto-entrepreneur ne font pas l’objet d’une fiche de paie. Les charges sociales/patronales sont payées dans le cadre des charges RSI. C’est pourquoi, les revenus de l’auto-entrepreneur sont simples à définir. Une fois les charges retirées, l’argent restant peut être assimilé à un revenu. A noter la grande difficulté de gestion, car ces grâce à cet argent que l’on peut considérer comme revenu que l’auto-entrepreneur devra utiliser pour investir dans du matériel si besoin. Par rapport à une entreprise commerciale qui ne verserait qu’une partie de l’argent gagner aux salariés, l’auto-entrepreneur doit avec ses revenus ; vivre et investir pour son entreprise. Tous les investissements réalisés ne pourront faire l’objet d’un amortissement fiscal ! A bien méditer avant de se lancer !

Donnez une note à cet article
(0 Votes)

Copyright Actualites-web.com 2012

Top Desktop version