Actualites-web - Le site Btob

Le crédit d’impôt pour l'intérêt d’emprunt en 2013

Le crédit d’impôt pour les intérêts d’emprunt sur le prêt immobilier de la résidence principale a été abrogé par la loi de finances de 2011. La loi de finances 2013 n’a pas remis au goût du jour ce dispositif particulièrement avantageux pour les contribuables accédant à la propriété. Toutefois, les logements acquis et crédits contractés avant 2011 continuent d’être soumis au crédit d’impôt durant 5 ans ou 7 ans selon la nature du logement. Le crédit d’impôt intérêt d’emprunt 2013 est donc de mise pour les habitations acquises il y a plus de deux ans.

Conditions du crédit d’impôt

Le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt est destiné aux habitations achetées à partir du 06 mai 2007 ou dont la déclaration d’ouverture du chantier de construction a été rédigée à cette date. Le crédit d’impôt s’étale sur les 5 premières années suivant l’acquisition, soit les 5 premières annuités de remboursement du crédit. Cette durée est augmentée à 7 années pour les logements neufs acquis à partir du 1er janvier 2009 et porteurs du label énergétique BBC (bâtiment basse consommation).

Pour bénéficier du crédit d’impôt sur intérêt d’emprunt 2013, le logement doit être l’habitation principale du contribuable. Les résidences secondaires ne peuvent en aucun cas entrer dans ce dispositif. Cela peut concerner tous logements neuf ou anciens, en cours de construction, en état futur d’achèvement ou de rénovation. Cela peut aussi être un local qui s’est vu transformé en habitation.

Taux du crédit d’impôt

Pour les logements neufs acquis entre 2007 et 2009, le taux du crédit d’impôt d’intérêt d’emprunt se composait de 40 % pour la première annuité. Les 4 annuités suivantes se composent de 20 % des intérêts payés. Le crédit d’impôt d’intérêt d’emprunt 2013 est donc de 20 % du montant des intérêts.

Donnez une note à cet article
(0 Votes)

Copyright Actualites-web.com 2012

Top Desktop version