Actualites-web - Le site Btob

Le barème de l’indemnité kilométrique

Le barème de l’indemnité kilométrique: 5.0 sur 5 sur la base de 2 votes.

Le barème de l’indemnité kilométrique est un tableau de coefficients multiplicateurs utiles au calcul des frais kilométriques annuels, et donc de la déduction d’impôt accordée en la matière. Ce barème est défini chaque année par l’administration fiscale. Ces coefficients multiplicateurs diffèrent selon la puissance du véhicule concerné et selon la distance parcourue annuellement. Le barème de l’indemnité kilométrique mis à jour peut être consulté sur le site www.service-public.fr

Un barème fixé chaque année

Les coefficients multiplicateurs indiqués sur le barème de l’indemnité kilométrique sont définis chaque année par l’administration fiscale, la DGFIP, qui les porte sur la loi de finances. Pour connaître les coefficients mis à jour il suffit de se rendre sur la plateforme www.service-public.fr. Chaque type de véhicule en termes de puissance bénéficie d’un coefficient propre. De même, la distance parcourue annuellement se divise en trois tranches dont le calcul sera différent : moins de 5 000 km, de  5 000 à 20 000 km, et plus de 20 000 km.

Les véhicules concernés

Sont concernés par l’application du barème de l’indemnité kilométrique toutes les voitures, les cyclomoteurs de moins de 50 cm³ et les motos de plus de 50 cm³. Chacun de ces types de véhicule dispose d’un barème personnalisé, la aussi en fonction de la cylindrée et de la distance parcourue annuellement.

Frais réels ou forfaitaires ?

Le barème de l’indemnité kilométrique concerne les contribuables qui souhaitent déclarer leurs déplacements professionnels en frais réels et donc procéder à un calcul. Attention, dans ce cas, la distance parcourue quotidiennement ne pourra dépasser 80 kilomètres. Auparavant, le barème comportait 11 tranches de puissance fiscale. Désormais, le coefficient le plus important s’applique jusqu’aux véhicules de 7 chevaux. Selon sa situation et ses déplacements, le salarié aura peut être intérêt à procéder à une déduction forfaitaire de 10 % de ses revenus.

Donnez une note à cet article
(2 Votes)
  • Écrit par  Claude

Copyright Actualites-web.com 2012

Top Desktop version