Actualites-web - Le site Btob

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 464

La durée de l'indemnité chômage

Les allocations chômage sont également connues comme les aides au retour à l'emploi (ARE). Elles sont attribuées aux demandeurs d'emploi pour les aider à retrouver un travail. On peut en bénéficier lorsque l'on se fait licencier ou encore que le contrat de travail n'est pas prolongé, et que l'on n'a pas de travail à la suite de cet arrêt de travail. Il faut également savoir que l'on peut avoir droit à cette aide lorsque l'on est au chômage pendant au moins quatre mois après avoir démissionné.

 

Déterminer la durée des allocations chômage

Pour savoir combien de temps l'on peut bénéficier d'indemnisations chômage, il est important de calculer la durée où l'on a été actif avant de demander les aides. Les personnes âgées de moins de 50 ans auront droit à entre 4 et 24 mois d'allocations si elles ont travaillé entre 4 et 24 au cours des derniers 28 mois. Les plus de 50 ans, quant à eux, peuvent prétendre à entre 4 et 36 mois d'allocations s'ils ont travaillé au minimum 4 mois et au maximum 36 mois au cours des 36 derniers mois. Cependant, il existe une restriction à ce principe : si les mois travaillés ont déjà donné lieu à des allocations, les demandeurs d'emploi ne pourront pas prétendre aux allocations.

L'avantage vieillesse à caractère viager

Si les demandeurs d'emploi possèdent un avantage vieillesse à caractère viager, cet avantage peut être cumulé avec les indemnités chômage. Avant l'âge de 50 ans, on peut cumuler intégralement l'avantage vieillesse et les allocations chômage. Lorsque l'on a entre 50 et 55 ans, l'avantage vieillesse est réduit de 25 %, et de 50 % lorsque le demandeur d'emploi a entre 55 et 60 ans. Après l'âge de 60 ans, cet avantage vieillesse est diminué de 75 %.

Les autres aides auxquelles on peut prétendre

Lorsque l'on est demandeur d'emploi, on peut également prétendre à d'autres aides venant compléter  les aides au retour à l'emploi. Entre autres, il est possible de demander une allocation de solidarité spécifique, ou le revenu de solidarité active, ou encore l'allocation temporaire d'attente.

Donnez une note à cet article
(0 Votes)
  • Écrit par 

Copyright Actualites-web.com 2012

Top Desktop version